Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
les autres sites de l'académie

25e édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre

le 16 octobre 2018

Du 8 au 14 octobre, s’est tenue la 25e édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre.

Cet événement participe à récompenser et mettre en lumière le travail des grands reporters de guerre. Il permet également, notamment par le Prix des lycéens, de sensibiliser les jeunes aux conflits d’aujourd’hui, au métier de reporter de guerre et aux informations libres.

Sensibiliser les jeunes aux conflits actuels et aux informations libres

A cette occasion, quelques 2 900 lycéens ont visionné une dizaine de reportages en lice et ont voté pour celui qu’ils voulaient récompenser. C’est ainsi qu’ils ont mis des images sur des faits qui leurs étaient jusqu’alors assez méconnus. Que ce soit la catastrophe humanitaire du Yémen, les ravages des cartels au Mexique, les enfants soldats de Daesh, les conflits irakiens et syriens mais également la situation alarmante des civils au cœur de ces conflits.


Autant d’images, de sons et de situations qui ont heurté les lycéens à la réalité des guerres d’aujourd’hui et qui a suscité chez eux émoi, colère mais aussi incompréhension et révolte.

 

Du côté de Rouen, sur le site de Canopé à Mont St Aignan, les élèves et apprentis des établissements alentours ont ensuite rencontré et partagé un moment d’échanges avec Jérôme Delay, grand reporter spécialiste de l’Afrique.

Un moment d’échanges riche autour du métier de correspondant de guerre

Lorsqu’un lycéen pose la question qui brûle toutes les lèvres de l’assemblée : « Que ressent-on quand on voit toutes ces choses ? », Jérôme Delay lui répond qu’heureusement son métier, c’est surtout beaucoup d’humain, et lorsqu’ il s’agit de côtoyer la mort son devoir est de jouer l’intermédiaire entre le terrain et ceux qui n’y sont pas afin de faire ressentir au reste du monde ce que lui a ressenti au moment de prendre chacune de ses photographies. Colère, tristesse et dégoût.

Ont été également abordés la question des risques, des liens créés avec les réfugiés, ou encore la place de la famille dans ce métier, les souvenirs marquants, l’importance de l’information libre…



Pour conclure cette édition du Prix Bayeux, samedi 14 octobre, le Prix des lycéens et apprentis a été remis à Stéphanie Perez, Nicolas Auer et Laetitia Niro de France 2 pour un reportage en Irak, intitulé "Les lionceaux du califat : des bombes à retardement ? " et portant sur les enfants soldats de Daesh.

publié le 16 octobre 2018
http://www.ac-rouen.fr/academie/actualites-de-l-academie/25e-edition-du-prix-bayeux-calvados-normandie-des-correspondants-de-guerre-209426.kjsp?RH=1251191918315