Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités > Actualité du recteur

Accident fictif lors de la 6ème édition de l’exercice PPMS

Pour sa 6ème édition, la journée de mise en œuvre des Plans particuliers de mise en sûreté face aux risques majeurs (PPMS) s’est déroulée le jeudi 15 octobre 2015 au sein des écoles et établissements de l’académie. Nicole Ménager, rectrice, s’est rendue au lycée Elisa Lemonnier du Petit-Quevilly.

le 15 octobre 2015

PPMS 2015

PPMS 2015

"Un accident impliquant un véhicule transportant des matières dangereuses vient de se produire" : tel a été le scénario proposé à l’ensemble des écoles et établissements de l’académie de Rouen, lors de la journée PPMS qui s’est déroulée dans la matinée du 15 octobre.

En partenariat avec la Préfecture de région, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies, l’académie de Rouen se mobilise chaque année au travers d’actions de prévention déployées dans l’académie de Rouen, dans le but de développer l’éducation aux risques majeurs chez les élèves.

Deux objectifs majeurs découlent de l’exercice annuel du PPMS :
  • tester la mise en œuvre du plan particulier de mise en sureté de chaque établissement scolaire des départements de la Seine-Maritime et de l’Eure ;
  • souligner la nécessité d’un entrainement régulier aux conduites à tenir en cas d’événements majeurs et d’en établir des points d’amélioration.

Dès le déclenchement de l’alerte effectué dans l’établissement, le mot d’ordre pour tous les enseignants et personnels était de réunir l’ensemble des élèves dans un lieu sécurisé, appelé « zone de confinement » et d’en appliquer les consignes données au préalable, comme comptabiliser le nombre d’élèves lors de la réunification dans la zone de confinement, se mettre à l’écoute de la radio France Bleu Haute-Normandie afin de se tenir informé de l’évolution de la situation, ne pas entreprendre une évacuation sans en avoir reçu l’ordre,…








Outre ce scénario établi pour chaque école et établissement, des « consignes » annexes ont également été proposées à l’ensemble du personnel éducatif, telles que des simulations de malaises chez les élèves, l’intervention des pompiers ou encore la mise en place de cellule d’animation pour simuler des appels de parents d’élèves inquiets, prévoyant de venir récupérer leur enfant,… De véritables mises en scène afin de mieux appréhender une situation catastrophe.

Cet exercice, qui a été mis en place en Seine-Maritime il y a 6 ans puis étendu au département de l’Eure il y a 3 ans, est très bien perçu par les équipes éducatives et les élèves, qui peuvent ainsi tester leur capacité à réagir et à informer en temps réel tous les acteurs de l’école ou de l’établissement, de l’évolution d’une situation de risque majeur.

Le taux de participation s’élève à plus de 85 %, illustrant ainsi l’implication des différents professionnels de l’Education nationale.

L’intérêt et le succès de cet exercice se sont confirmés au lycée Elisa Lemonnier du Petit-Quevilly, qui a reçu à l’occasion la visite de la rectrice d’académie et du directeur de cabinet adjoint de la préfecture de région et de Seine-Maritime.

Cette visite a démontré que le plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs dans les établissements scolaires est essentiel pour apprendre aux personnels et aux élèves les conduites à tenir en cas d’événement à risque majeur.

Date de mise à jour : 30/10/2015


Contact

Sylvie Specte
  • Conseillère de prévention académique
  • Coordinatrice risques majeurs
ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère