Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités

Débats Citoyens - Édition 2017

Le mercredi 22 mars 2017, l'édition 2017 des débats citoyens s'est tenue au Lycée des Bruyères, Sotteville-lès-Rouen.

le 29 mai 2017

Ouverture de l'édition 2017

Ouverture de l'édition 2017

Olivier Launay, Dareic, a accueilli participants et supporters et rappelé les nouvelles modalités de l’épreuve.
Joie de communiquer et respect de l’autre ont été les idées fortes de son message.

La formule retenue cette année visait à remettre le plaisir de s’exprimer en langue étrangère au cœur des débats.

L’expérience avait en effet montré qu’au fil des années l’enjeu avait parfois pris le pas sur le jeu.
La compétition devait donc s’effacer au profit du dialogue et du partage d’idées.


Le principe des débats tels que les enseignants les connaissaient depuis de nombreuses années était resté le même : deux équipes de quatre élèves allaient s’opposer sur un sujet de société, et ce en allemand, anglais, chinois, espagnol, italien, ou encore japonais.

Un tirage au sort déterminant la position défendue par chaque équipe : « pour » ou « contre », les élèves pouvaient être amenés à défendre un point de vue différent de leurs convictions personnelles. Compétences linguistiques, capacité d’écoute, respect de l’autre, entraide, pertinence de l’argumentaire étaient attendus de la part des débatteurs.

La nouveauté était la fin de la compétition entre établissements.
Alors que lors des éditions précédentes les équipes se rencontraient lors de rencontres à élimination directe et pouvaient donc se déplacer pour ne participer qu’à un débat, la formule avait été remaniée et chacun était assuré de participer à trois débats grâce à un système de poules.
Les jurys composés d’enseignants et d’élèves des mêmes lycées que les débatteurs étaient toujours présents mais jouaient un rôle différent :la victoire ou défaite étaient remplacées par un état des lieux et des conseils. La présence d’élèves « examinateurs » était particulièrement appréciée de ces derniers et leur permettait de mieux appréhender les subtilités de l’évaluation. 

 

Les sourires des uns et des autres tout au long de l'après-midi et l'ambiance lors du goûter offert par l'établissement hôte à la fin de la manifestation témoignaient du bien-fondé de cette nouvelle orientation.
Élèves et enseignants appréciaient l'absence de presssion inhérente à l'obligation de se qualifier et certains exprimaient le souhait que ce ne soit qu'une première étape vers de nouveaux remaniements.

Place à l'édition 2017/2018 qui devrait confirmer l'intérêt porté par les professeurs de langues à cette nouvelle formule.

Date de mise à jour : 29/05/2017


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère