Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités

"Eastbourne Ladies"

Semaine de la mobilité au Lycée Auguste Bartholdi de Barentin.

le 10 février 2015

Semaine de la mobilité

Semaine de la mobilité

Contrairement aux protagonistes de la chanson de Kevin Coyne, Charlotte, Inès, Joséphine et Laura, les quatre jeunes « Eastbourne Ladies » du lycée professionnel Auguste Bartholdi de Barentin n’étaient pas seules, loin de là. C’est parfaitement encadrées par leurs enseignants et le proviseur-adjoint du lycée qu’elles ont effectué leur période de formation en milieu professionnel (PFMP) à Eastbourne, au Royaume-Uni.

Une expérience sur laquelle elles sont revenues lors de la semaine de mobilité organisée dans leur établissement du 23 au 30 janvier 2015.


"Eastbourne Ladies"

Le 21 novembre 2014, quatre jeunes Françaises se retrouvaient à Dieppe aux premières heures du jour pour embarquer sur un ferry en direction du Royaume-Uni.
Charlotte, Inès, Joséphine et Laura, toutes quatre en baccalauréat professionnel, terminale "Commercialisation et Services en Restauration" et titulaires d’une bourse Erasmus+, partaient à l’aventure sous la forme d’un stage de quatre semaines dans la ville d’Eastbourne, au sud de l’Angleterre.



Les sourires étaient de mise pendant la traversée, il faut dire que les quatre «Eastbourne Ladies» étaient parfaitement encadrées par deux de leurs professeurs, Geneviève Boutleux, professeur PLP Lettres-Anglais, et Laurent Thomas, professeur PLP Hôtellerie-Restauration et ERAEI de l'établissement, qui allaient guider leurs premiers pas sur le sol britannique et veiller à leur bonne installation au sein des familles et dans leurs entreprises respectives.
Tout a été fait pour le confort des élèves : deux binômes ont été constitués pour qu’elles ne souffrent pas de solitude. Charlotte et Laura étaient hébergées chez une famille et travaillaient toutes deux au Morgans, un petit restaurant qui propose de nombreux plats italiens. Même dispositif pour Inès et Joséphine qui étaient placées au Belgian Café, en face de la plage.

La légitime appréhension de la découverte d’un nouveau monde, d’une autre culture, de sensations gustatives nouvelles et d’une langue qui peut parfois dérouter était vite dissipée.
Toutes sont revenues enchantées de cette grande première. Joséphine affirme que « ce n’est pas donné à tout le monde et c’est très valorisant ». Forte d’une nouvelle confiance en elle, elle a depuis décidé de poursuivre ses études en BTS et a de nouveau traversé la Manche pour fêter le nouvel an chez nos amis britanniques. Laura parle d’un mois « exceptionnel » et ajoute : « je n’aurais jamais cru pouvoir faire ça ».
Les quatre jeunes filles témoignent de la même peur initiale qui s’est vite transformée en enthousiasme communicatif. Leurs yeux brillent lorsqu’elles évoquent leur nouvelle confiance en elles, leur désir de communiquer sur leur expérience.
« Ça fait grandir plus vite » est leur conclusion.

Semaine de la mobilité


Stéphanie Lefrançois, proviseur-adjoint de l’établissement très impliquée dans ce projet, et les deux enseignants en charge de la mobilité dans l'établissement, ont parfaitement su faire fructifier cette période de formation.

Tout d’abord, en proposant aux quatre jeunes filles de transformer l’essai en présentant cette période de formation dans le cadre de la nouvelle unité facultative « Mobilité » tout nouvellement créée, unité qui reconnaît les acquis de la mobilité à l’examen du baccalauréat professionnel. Toutes ont accepté, conscientes du plus que cela pourrait leur apporter lors du décompte final.

Puis en lançant une « Semaine de la Mobilité », une grande première dans l’établissement.




Du 23 au 30 janvier 2015, le lycée était entièrement tourné vers la mobilité.
Le credo de Stéphanie Lefrançois ? « Il faut faire venir l’Europe à Barentin ».

Pour ce faire, elle compte s’appuyer sur la nouvelle génération et son équipe et elle ont fait des quatre « Eastbourne Ladies » leurs ambassadrices de choc.

Des flyers étaient distribués à tous les parents afin de les informer du contenu de la semaine. Une exposition au CDI avec un tableau où tous pouvaient écrire leurs impressions sur des post-it colorés, des tableaux dans le hall d’entrée, nul ne pouvait ignorer l’existence de cette action.
Deux temps forts ont rythmé la semaine.
Le 23 janvier, un forum « Raconte-moi ton Erasmus » destiné aux élèves de 1ère bac pro était suivi d’un atelier d’information « Mobilité post-bac » pour tous les élèves de terminale bac pro. Cette première journée a rencontré un vif succès auprès des jeunes, les quatre ambassadrices ayant su communiquer leur enthousiasme, et Stéphanie Lefrançois s’attend à un nombre accru de demandes l’année prochaine.
Le 30 janvier, un atelier « Mobilité Enseignant et tuteur professionnel » animé par Olivier Launay, DAREIC, et Didier Hochet, formateur, permettait aux enseignants de nombreuses sections professionneles différentes d’échanger sur la philosophie et les modalités du programme Erasmus+. Là encore, tous se quittaient avec l’envie de lancer des projets et de faire découvrir de nouveaux horizons à leurs élèves.

Gageons qu’Eastbourne n’aura été que la première étape vers une ouverture à L’Europe. Le logo créé par les « Eastbourne Ladies » devrait avoir de beaux jours devant lui !


`

Date de mise à jour : 13/02/2015


agrandir/réduire la taille de caractère