Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr
En ce moment
  • Vie de l'académie,
  • Lycée,
  • Collège,

Exercice PPMS, s’entraîner pour être en sûreté

le 19 octobre 2017

Pour sa 8ème édition, la journée de mise en œuvre des Plans particuliers de mise en sureté (PPMS) s’est déroulée le vendredi 13 octobre, sur le thème attentat-intrusion.

Le scénario retenu cette année et proposé à l’ensemble des écoles et des établissements de l’académie de Rouen, adapté à l’âge des élèves et à la configuration des bâtiments, était celui d’une intrusion, avec fusillade et/ou prise d’otages.

Cet exercice a été élaboré en partenariat par les deux préfectures de l’Eure et de la Seine-Maritime, l’académie de Rouen, la gendarmerie et la police nationale, dans le but de développer les réflexes de sécurité et de mise en sûreté des élèves et des personnels.

Cette simulation annuelle du PPMS vise deux objectifs principaux :
  •  tester la mise en œuvre du PPMS dans chaque &eacut%;tabLisrement scolaire des départements de la Seine-Maritime et de l’Eure ;
  • souligner la nécessité d’un entraînement régulier aux conduites à tenir en cas d’événements majeurs et d’en établir les points d’amélioration.


En Seine-Maritime


L’intérêt et l’importance de cet exercice se sont confirmés au lycée Blaise Pascal de Rouen qui scolarise 1 150 élèves.

Françoise Rubin, proviseure du lycée, a accueilli Fabienne Buccio, préfète de région et de Seine-Maritime, Mostefa Fliou, secrétaire général de l’académie de Rouen, et Catherine Benoit-Mervant, inspectrice d’académie de la Seine-Maritime, pour assister au déroulement de l’exercice, sur le thème de la menace terroriste.

Dès le déclenchement de l’alerte donnée dans le lycée, le mot d’ordre pour tous les élèves et les personnels a été de s’éloigner, de fuir sans se faire repérer avec des consignes de conduite à tenir (préalablement expliquées par les enseignants), notamment d’être le plus silencieux possible.

A la suite de cet entraînement qui aura duré une vingtaine de minutes, un débriefing s’est tenu pour faire le point sur les aspects positifs et ceux à améliorer, en présence des autorités, de la police, des personnels encadrants, des observateurs et d’une délégation d’élèves élus au Conseil de la vie lycéenne (CVL).

Tous ont salué le bon déroulement de l’opération et un bilan globalement satisfaisant.







Dans l’Eure


Au lycée Aristide Briand d’Évreux, l’exercice s’est déroulé en présence de Thierry Coudert, préfet de l’Eure, et de Laurent Le Mercier, inspecteur d’académie de l’Eure.

Le contexte et les différentes étapes de l’exercice leur ont été présentés en cellule de crise par le chef d’établissement préalablement à un état des lieux sur le terrain.

La situation choisie pour l’exercice était celle d’une prise d’otages dans l’un des bâtiments du lycée.

Le déclenchement de l’opération, le confinement et l’évacuation des élèves et des personnels ont été attentivement suivi par les élèves en formation baccalauréat professionnel « métiers de la sécurité », répartis en binôme.

Tous les détails ont été observés lors de la mise en sureté des personnes.

L’exercice a donné lieu à une synthèse au cours de laquelle chaque équipe a dressé un bilan minutieux de ses observations et des anomalies relevées.

L’audition du signal, les décibels provenant des classes, les personnes visibles à l’intérieur et à l’extérieur des locaux, le respect des consignes ont constitué les éléments d’un inventaire particulièrement précis visant à améliorer le dispositif pour une sécurité optimale de tous.

Présent lors de ce compte rendu, Laurent Le Mercier a salué l’analyse circonstanciée des élèves observateurs : « Vous avez compris que l’on doit être dans l’exemplarité et la responsabilité. Par votre implication, vous aidez l’établissement à être plus performant dans la gestion du PPMS. Vous avez démontré que le moindre détail peut faire courir un risque aux personnes. Je vous félicite pour votre sérieux, votre rigueur et votre exemplarité ».






Des exercices ont également été organisés aux Andelys dans l'école Victor Hugo en présence de Mme DUTEIL la secrétaire générale qui représente le sous préfet de Bernay et accompagné par l'IENA M. KHELIFI ainsi qu'au collège Rosa Park de Bernay, M. DURAND était accompagné par M.Yves-Bertrand NGUYEN MATOKO secrétaire général qui représentait la sous préfète Mme FRACOWIACK-JACOBS.





-






Ces visites ont démontré que l’exercice du PPMS dans les établissements scolaires est essentiel pour apprendre aux personnels et aux élèves les conduites à tenir en cas d’événement à risque majeur.
publié le 19 octobre 2017 mis à jour le 2 novembre 2017
http://www.ac-rouen.fr/academie/actualites-de-l-academie/exercice-ppms-s-entrainer-pour-etre-en-surete-172796.kjsp?RH=1251191918315