Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités

L’école devient polyglotte

Dans le cadre de la semaine « Osons les langues », l’école élémentaire Gustave Flaubert de Canteleu, a célébré la diversité culturelle avec l’ensemble de ses élèves, du 15 au 20 mai 2017.

le 30 mai 2017

L’école devient polyglotte

L’école devient polyglotte

Si l’établissement s’est greffé à la semaine « Osons les langues », c’est à l’initiative de Tonia Leroux, AVS. D’origine roumaine, elle a enseigné le français pendant 7 ans à Buzau, avant d’occuper ce poste, et son enthousiasme pour prendre une part active à cet événement s’est avéré communicatif, incitant l’équipe éducative à s’emparer du projet.

Non seulement les dix classes de l’école Gustave Flaubert se sont mobilisées pour cette 2eme édition, mais également les parents d’élèves, porteurs de cultures différentes, ont apporté leur contribution : traduction des menus de la cantine en différentes langues (roumain, français, turc, macédonien, espagnol, italien et arabe), récits d’histoires courtes, lecture de la cigale et la fourmi revisitée en anglais, roumain, turc, espagnol.


« Rassembler, est sans doute le terme qui se rapproche au plus près de l’action que nous avons souhaité engager. Ces différentes cultures sont présentes au sein de nos salles de classe, elles existent mais restent les unes à côté des autres. Par cette semaine, nous avons ouvert les esprits, les lieux et valorisé l’existant », a expliqué la directrice de l’école.

Atelier roumain auprès des CE1-CE2

La présence de Tonia Leroux et de ses origines roumaines se ressentent auprès des élèves qui n’ont eu aucun mal à identifier la position géographique de la Roumanie sur une carte lors d’un atelier consacré à ce pays. « Je veux créer du lien à travers le partage de nos cultures et surtout démontrer qu’il ne faut pas avoir peur d’apprendre une langue et que chaque système linguistique partage des racines communes », a-t-elle confié.


Tonia Leroux a fait voyager les élèves en leur présentant ses origines, les endroits à connaître, à l’instar du Parc de Grâng, des volcans de boue de Berca, avant de terminer son intervention en chanson : « Si tu as de la joie dans le cœur », esquissant même quelques pas de danse roumaine, au plus grand bonheur des élèves qui ont déjà suivi plusieurs initiations.


En s’appuyant sur son environnement de mixité sociale et scolaire, l’école envisage fortement de renouveler l’opération l’an prochain, afin que « les différences renforcent les liens et apportent des enrichissements culturels ».

Date de mise à jour : 10/06/2017


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère