Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités

Le bridge comme outil pédagogique

Douze professeurs de mathématiques ont suivi une formation de bridge « éducatif » les 7 et 14 décembre, au comité régional de cette discipline, à Mont-Saint-Aignan.

le 14 décembre 2016

Le bridge comme outil pédagogique

Le bridge comme outil pédagogique

Trois formateurs se sont relayés pour partager leurs connaissances sur ce jeu de cartes, considéré comme un véritable sport de l’esprit : Michel Gouy, inspecteur de mathématiques de l’académie de Lille, Sylvain Renard et Fréderic Delamare, enseignants de bridge.

L’apprentissage des mathématiques par le bridge confronte les élèves à la démarche scientifique (sens de l’observation, déduction) et développe les compétences sociales (communication à travers un système de codage, l'esprit d'équipe et l'initiative, civisme).

Jugé pertinente en complément de l’enseignement des mathématiques, la pratique du bridge en milieu scolaire a donné lieu à la signature d’une convention, en 2012, entre le ministère de l’Éducation nationale et la fédération Française de Bridge.



Formation « bridge » en Normandie

Répartis en groupes de quatre, les professeurs se sont vite pris au jeu, pour expérimenter le bridge dans l’optique de l’intégrer à leurs cours de mathématiques.

«Par cette formation, il s’agit de montrer à mes collègues sous quel angle le bridge pourrait accompagner l’enseignement des mathématiques. Je leur expose les bases du jeu pour que cela soit abordable et reproductible dans les salles de classes» a précisé Michel Gouy, IA-IPR de mathématiques à Lille, en charge de la formation du 7 décembre.



Par l’intermédiaire de ce jeu, tous les programmes scolaires de tous les niveaux peuvent être abordés, pour développer des facultés en raisonnement, calcul mental, probabilité, gestion de données.

«J’espère, grâce au bridge, attirer l’attention d’élèves peu férus en mathématiques que j’ai pour ma part, comme certains de mes collègues, parfois bien du mal à intéresser. Le bridge, c’est un peu faire des maths sans faire des maths. Parfois, rien que le mot mathématiques provoque un blocage», explique Pascale Bouchasson, enseignante au lycée Thomas Corneille de Barentin.


Date de mise à jour : 15/12/2016


A consulter

ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère