Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
les autres sites de l'académie

Les collégiens sensibilisés aux risques auditifs

le 12 juin 2018

La classe de 4ème D du collège Jean Zay de Sotteville-lès-Rouen travaille autour du son sur le thème « santé et risques auditifs », dans le cadre du troisième Plan Régional Santé Environnement (PRSE3).

Carole Bérenger, professeure de musique au collège, a réalisé un constat alarmant sur ses élèves et leur audition : l’écoute de musique amplifiée, l’utilisation régulière voire quotidienne des casques et l’écoute à forte puissance sonore détériorent la santé des adolescents.

« Certains ne peuvent s’endormir qu’avec des écouteurs, allumés toute la nuit. Ce qui engendre un manque de sommeil, des maux de tête et donc un manque de concentration en classe », explique-t-elle.

Sensibilisation

L’enseignante a donc organisé un sondage en début et fin d’année sur les habitudes d’écoutes de chacun. Un suivi de l’audition est aussi réalisé sur plusieurs années, du CM2 au lycée, pour constater l’évolution.

Dans le courant de l’année, les collégiens ont assisté à un concert pédagogique de l’association Le Kalif, avec qui l’enseignante travaille depuis 2014.

Action

C’est maintenant au tour des collégiens d’alerter les plus jeunes des dangers. En demi-classe, les élèves réalisent une vidéo de prévention sur les risques auditifs à destination des élèves de CM2.

Un projet pluridisciplinaire puisque les collégiens ont effectué des recherches documentaires sur les connaissances médicales, le fonctionnement de l’oreille et le son, ou encore des informations sur la langue des signes. Les bases de la vidéo, de l’écriture d’un scénario et de jeux de rôles sont aussi exploités.

La vidéo portera sur l’explication du son, des décibels, avec comme appui l’échelle du son. Un chapitre sur l’oreille et son fonctionnement, ainsi qu’un temps d’échanges entre élèves sera prévu lors de la présentation.





Le besoin de prévention est essentiel car l’oreille interne est la partie la plus fragile de l’oreille. Le « capital auditif », une fois altéré, ne peut être réparé. La destruction des cellules ciliées est définitive.

« La difficulté est de faire comprendre aux adolescents qu’une fois la douleur arrivée, il est déjà trop tard… », s’inquiète l’enseignante.

La prévention permet d’informer les élèves sur le bruit et ses conséquences, dans le but de réguler leurs habitudes de consommation de musique et de protéger leurs oreilles.

publié le 12 juin 2018 mis à jour le 15 juin 2018
http://www.ac-rouen.fr/academie/actualites-de-l-academie/les-collegiens-sensibilises-aux-risques-auditifs-198205.kjsp?RH=1251191918315