Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr
En ce moment

Prix Goncourt des lycéens 2017

le 6 novembre 2017

Le ministère de l'Éducation nationale, la Fnac et le réseau Canopé organisent le Prix Goncourt des lycéens, sous le couvert de l'Académie Goncourt. L'objectif est de faire découvrir aux lycéens la littérature contemporaine et de susciter l'envie de lire.

La sélection des classes est basée sur la motivation des enseignants. Cette collaboration permet à près de 2 000 élèves de lire et d'étudier la sélection de romans de la liste du Goncourt.

Après l'annonce des livres sélectionnés pour le Prix Goncourt par les membres de l’Académie, les lycéens ont deux mois pour lire les romans, avec l'aide des enseignants.

A l'issue de l'étude des livres, les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors de délibérations régionales, puis la sélection nationale.

La participation de lycéens seinomarins

Le jeudi 12 octobre dernier, 36 élèves de 1ère L du lycée Thomas Corneille de Barentin se sont rendus à Paris, au campus de Jussieu, pour rencontrer 14 des 15 auteurs sélectionnés au prix Goncourt des lycéens 2017. Ils étaient accompagnés de leur professeure de français, Sophie Rouillon, de leur professeur d’histoire-géographie, Olivier Eude, et d’Anne-Laure Chékir, professeure-documentaliste.

Un autre lycée normand était présent, celui de Lisieux, ainsi que les lycéens parisiens engagés dans le concours.

Pour cette 30ème édition du Prix Goncourt des lycéens, étaient présents le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a communiqué sur le souhait de faire de la lecture une priorité, et le directeur général de la Fnac-Darty, Enrique Martinez.

 A la rencontre des auteurs

Dès 10h30, les élèves ont pu poser leurs questions aux auteurs ; Kaouther Adimi leur a ainsi parlé de la découverte bouleversante que fut la librairie d’Edmond Charlot à Paris et François-Henri Désérable a évoqué les romans de Romain Gary. Chaque auteur a aussi été interrogé sur ses sentiments à la fin de l’écriture d’un roman, de ce moment intense et triste à la fois.

Après un rapide déjeuner, les rencontres se sont poursuivies : Philippe Jaenada a confié son besoin d’écrire sur des gens hors-normes, le quotidien n’étant pas assez prolifique, contrairement à Marie-Hélène Lafon qui préfère les histoires ordinaires, les rencontres banales dont aime se nourrir son imagination.

Le dernier plateau a permis aux élèves d’interroger Véronique Olmi ; sur le personnage de Bakhita, mais surtout sur la technique et la capacité qu’a la romancière à transmettre, par ses mots, de fortes émotions.

 La traditionnelle séance de dédicace

La rencontre s’est terminée par un goûter, l’occasion pour les élèves d’échanger personnellement avec les écrivains, et ainsi poser les dernières questions (les élèves en avaient préparé trois par auteur).

Les dédicaces et la disponibilité des auteurs les ont touchés, ceux-ci prenant le temps de les écouter et de leur répondre. Il est dommage que certains romanciers ne soient pas restés pour échanger avec eux, mais ils espèrent bien les rencontrer à nouveau lors des Journées nationales du Goncourt, qui auront lieu les 30 novembre et 1er décembre à Rennes.



publié le 6 novembre 2017 mis à jour le 22 novembre 2017
http://www.ac-rouen.fr/academie/actualites-de-l-academie/prix-goncourt-des-lyceens-2017-174911.kjsp?RH=1251191918315