Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Actualités > Actualité du recteur

Signature d’une convention avec la Banque de France

Les académies de Caen et de Rouen ont signé un partenariat avec la Banque de France, en faveur de l’éducation économique et financière, le 22 mai 2017, au lycée Gustave Flaubert de Rouen.

le 31 mai 2017

Signature d’une convention avec la Banque de France

Signature d’une convention avec la Banque de France

Ce partenariat a été acté au lycée Gustave Flaubert. L’établissement n’a pas été choisi sans fondement : tête du réseau « commerce et services aux entreprises », il coordonne l’ensemble des formations proposées dans ce secteur économique dans les établissements de l’académie de Rouen et se place, ainsi, comme un relais dans ce domaine à l’échelle normande.


 

Pour une éducation financière et économique


Lancée en décembre 2016, sous l’impulsion du ministre de l’économie et des finances, cette stratégie d’éducation coordonnée par la Banque de France repose sur un constat : le besoin d’améliorer les connaissances des français dans les domaines économiques et financiers.

« Des actions comme celles proposées par la convention avec la Banque de France viennent enrichir les parcours de nos élèves. C’est essentiel pour qu’ils affinent leur compréhension de l’environnement et qu’ils puissent se projeter dans une filière de formation. Nous savons, mon collègue Denis Rolland et moi-même, pouvoir compter sur l’action et l’engagement des inspecteurs qui ont œuvré à cette convention pour accompagner les équipes enseignantes des deux académies dans la mise en œuvre concrète de leur projet », a indiqué Nicole Ménager.

Au niveau académique, cette convention se décline en deux volets comprenant une accessibilité des ressources aux personnels éducatifs (professeurs des écoles, aux enseignants spécialistes d’économie, aux professeurs de mathématiques et les professeurs en charge des parcours avenir et citoyen) et la découverte, par les élèves, des métiers du secteur de la finance, se concrétisant par l’accueil de jeunes en formation professionnelle ou en alternance.

« Les élèves vont ainsi pouvoir bénéficier de l’expertise des professionnels de la Banque de France sur les métiers du secteur bancaire et sur les formations qui y conduisent, formations qui comme nous l’avons vu dans la conférence de Madame Cabon-Dhersin offrent au niveau Master une excellente insertion professionnelle puisque 85% des titulaires d’un Master ont un emploi à 18 mois », a précisé Nicole Ménager.

Initiative pédagogique


Lors de la signature de la convention, conférence d’experts et témoignages se sont succédés pour rendre plus concret le champ des possibles offert par une appropriation des données économiques et ce, dans nos actes les plus quotidiens (prêts…).

Eduquer pour démystifier, c’est aussi aborder l’économie sous un autre angle comme en illustre l’initiative portée par une enseignante de terminale ES au lycée Gustave Flaubert : « J’ai proposé à mes élèves de constituer un portefeuille d’actions côté au CAC 40 dans le cadre de la thématique « instabilité financière et régulation », et plus précisément sur la globalisation financière. Chaque élève disposait fictivement de 10 000 euros et pouvait constituer un portefeuille à partir d’une ou plusieurs entreprises ».


 

Louis - Antoine, en terminale ES, a partagé son expérience : « Cet exercice peut sembler difficile d’un premier abord mais en définitive, cela a été un bon déclencheur pour assimiler plus efficacement le fonctionnement du marché financier. J’ai investi pour Total, LVMH, Oréal, BNP PariBas, Axa. J’avais, au préalable examiné les fluctuations des courbes des actions pour vérifier si ces investissements s’avéraient rentables. J’ai réussi à gagner 1 079 euros, fictivement, à mon grand désespoir !
Pour Estelle, même constat, le bilan est positif : « Cela nous a initié à la bourse, aux finances et nous a même donné envie d’investir plus tard. Nous avons tous apprécié cette activité qui sortait du cadre scolaire ».

Lors de son discours, Nicole Ménager a rappelé que « le partenariat avec la Banque de France concrétise toutes les actions engagées localement, dans nos deux académies normandes, au bénéfice des élèves et des enseignants », précisant alors, d’une part, « qu’il est en effet essentiel que les élèves soient sensibilisés aux enjeux de la mondialisation, aux modalités d’échanges financiers entre le pays et au fonctionnement des institutions compétentes dans ces domaines », et d’autre part, « la nécessité de renforcer les compétences des membres de la communauté éducative dans les domaines économique, financier et budgétaire » .










Date de mise à jour : 01/06/2017


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère