Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Projet académique

L’ambition pour chaque parcours

Axe 1 du projet 2014-2017

De manière emblématique, le premier axe du projet académique rappelle que les parcours scolaires partagent tous une légitime ambition. Les élèves et leurs parents, les enseignants et les équipes administratives doivent en être convaincus : pourvu qu'il résulte d'une orientation volontaire, tout choix mérite respect, attention et soutien.

Affirmer comme une priorité absolue que toutes les scolarités sont égales en dignité, c'est aussi indiquer aux élèves que l'école qui les accueille refuse les déterminismes : elle sait que son devoir est d'empêcher les inégalités sociales et territoriales de peser sur les ambitions.

C'est enfin rappeler que, puisque tous les élèves sont aptes à bénéficier d'une éducation, l'efficacité d'un enseignement se mesure à la capacité qu'il a d'offrir à chacun les moyens de sa réussite.


Depuis quelques dizaines d’années, le lycée est organisé selon trois filières : générale, technologique et professionnelle. Les deux dernières sont souvent dévalorisées. A l’aune d’une logique de tri et de sélection, ce sont celles que l’on assigne habituellement aux élèves fragiles et dont l’échec scolaire dans la première semble inéluctable.

Cela aboutit à une hiérarchisation des filières et à des représentations stéréotypées des élèves qui les suivent. En effet, les élèves de la filière générale seraient doués, motivés, consciencieux, tandis que ceux des filières technologiques et professionnelles ne seraient ni attentifs, ni travailleurs, ni très doués.

Certes, il existe un diagnostic partagé dans notre académie sur des évolutions constatées : une amélioration des résultats au brevet des collèges, une progression de la fluidité des parcours et une densification de la liaison école-collège. De nombreux dispositifs cherchent à développer l’ambition et la réussite scolaire des jeunes qui, en raison de leur origine sociale ou territoriale, ne disposent pas de toutes les clés pour s’engager avec succès dans une formation courte ou longue.

Les liaisons (1er degré-2nd degré ; collèges-lycées ; lycées-supérieur) occupent une place essentielle pour que l’orientation soit la plus active possible, afin de placer l’élève ainsi que sa famille dans des perspectives lisibles et cohérentes. Pourtant, les inégalités exprimées dans les choix d’orientation perdurent et risquent d’engendrer une sorte de fatalisme : celui qui nous ferait renoncer à l’ambition, à la réussite de tous les jeunes, au prétexte qu’ils ne seraient pas tous doués pour les études.

Tout cela invite à une grande vigilance, à changer de représentations, de regard et de posture, en nous appuyant sur des valeurs respectueuses des élèves dans leur singularité, pour la construction ambitieuse de leur parcours. Peut-on persister, sans mettre en péril l’école toute entière, dans une représentation qui réduit l’excellence et l’exigence à une filière unique ? Doit-on continuer à ignorer la diversité des talents de nos élèves, par des pratiques d’évaluation et d’orientation destinées à sélectionner les meilleurs ?
L’impact de ce système sur les élèves eux-mêmes, la manière dont ils se représentent leur place dans l’institution scolaire est au cœur du débat.

Nous devons être convaincus que les projets pédagogiques de qualité, les modalités d’accompagnement des élèves, l’ouverture de filières d’excellence contribuent à construire des parcours de réussite.
Pour cela, il convient de participer, de la manière la plus éclairée et la plus personnalisée possible, à l'accompagnement et à l'orientation des élèves. Cela suppose de se donner les moyens de fluidifier les parcours en diminuant le caractère réducteur de la norme, par exemple, en proposant des passerelles alternatives lorsque les choix initiaux évoluent. De même, l'implication concertée des équipes, dans les écoles et les établissements, et un dialogue constant mené avec les familles, sont jugés déterminants pour la performance visée.

Donnons à chaque élève l’opportunité de découvrir, exprimer et construire ses compétences, dans la perspective d’un parcours scolaire ambitieux et cohérent. L’enjeu véritable se situe au sein de la classe par la mise en œuvre d’un enseignement différencié et d’une offre éducative personnalisée sur toute la scolarité.

Nous devrons accompagner chacun dans la découverte et le développement de ses compétences.

Nous devrons épouser les inflexions de son parcours et lui proposer des passerelles et des alternatives chaque fois qu'il souhaitera s'écarter de ses choix initiaux.

Nous devrons enfin veiller à la qualité d'un dialogue constant avec les familles.

L'académie de Rouen entend offrir à chaque élève qui lui est confié des parcours scolaires différenciés, cohérents et sécurisés. C'est l'ambition de chaque enseignant, de chaque équipe pédagogique, de chaque établissement, de chaque bassin.


Repères pour agir : compétences, évaluation, socle, persévérance scolaire, conseil école-collège, scolarité des moins de 3 ans, Microlycée, plate-forme FOQUALE, commission académique des formations post-baccalauréats (CAFPB), continuum secondaire - supérieur, cordées de la réussite, pédagogie différenciée, orientation active pour les lycéens, rythmes scolaires, climat scolaire, passerelles, stages de remise à niveau, égalité filles-garçons, liaison école-familles, accompagnement éducatif au collège, accompagnement personnalisé au lycée, tutorat, motivation, bien-être, estime de soi, innovations et expérimentations, projet personnel de l'élève, parcours d'information, d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel (PIODMEP).

Date de mise à jour : 28/01/2015


bassins d'éducation et de formation

Les bassins d'éducation et de formation sont les leviers essentiels du projet académique, à travers leurs actions concrètes et évolutives.

Dernière actualité

les bassins et le projet

schémas du projet

ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère