Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
  • Pédagogie,

Enseignement et centenaire de la Première Guerre mondiale

Comme de nombreux pays du monde, la France s’apprête à célébrer le centenaire du début de la Première Guerre mondiale. Acteur majeur de ce conflit et territoire principal des opérations militaires sur le front occidental, la France s’est engagée massivement : sa population, son territoire et son histoire en ont été durablement bouleversés.

Aujourd’hui, les cérémonies de commémoration nationales, les très nombreuses initiatives locales – françaises ou étrangères –, ainsi que la médiatisation importante par les relais d’opinion impliquent que l’école soit un acteur essentiel d’une meilleure compréhension du passé par les élèves.

Tous les professeurs, de toutes les disciplines et tout type d’établissement, peuvent concevoir et mettre en œuvre des projets pédagogiques autour de la Première Guerre mondiale, et investir les espaces de travail transdisciplinaire.

Je sais pouvoir compter sur l’esprit d’initiative et d’expérimentation de chacun pour permettre aux élèves d’accéder aux multiples significations de cet événement.
Claudine Schmidt-Lainé


> Le Centenaire de la Première Guerre mondiale et l’Éducation nationale
> Appel à projets pédagogiques
> Concours et appel à projets spécifiques

Le Centenaire de la Première Guerre mondiale et l’Éducation nationale

Afin de coordonner le cycle commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale, de 2014 à 2018, a été créé au niveau national un groupement d’intérêt public intitulé « Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale », dont le ministère de l’éducation nationale est un des membres fondateurs.

Parallèlement, sous l’impulsion du ministère, un comité académique du centenaire a été constitué dans chaque académie, sous le pilotage du référent « mémoire et citoyenneté ».


"Chemin des Dames - Position de deuxième ligne" - vers 1915
© CNDP-Rouen – Musée national de l'Éducation

 
Dans le but de rendre accessible à tous les élèves la compréhension de la Première Guerre mondiale et de son héritage, quatre missions essentielles ont été assignées au comité académique du centenaire :
  • Encourager et coordonner les manifestations et les projets pédagogiques à l’échelle de l’académie, en souhaitant qu’ils soient le plus pluridisciplinaire possible ;
  • Communiquer aux chefs d’établissement et aux enseignants les informations liées aux concours nationaux et aux actions spécifiques autour du centenaire ;
  • Sélectionner les projets d’établissement ou de classe les plus remarquables pour les soumettre à la labellisation de la Mission du centenaire ;
  • Valoriser les séquences pédagogiques élaborées par les enseignants.

Appel à projets pédagogiques

Un appel à projets pédagogiques (premier et second degrés) a été diffusé auprès de tous les établissements. Il s’agit de susciter la mise en œuvre d’actions pédagogiques les plus variées possibles. L’ouverture culturelle et internationale, la mise en valeur d’une histoire locale et sa mise en relation avec une histoire nationale ou étrangère sont des axes importants pour permettre de prendre la mesure du caractère fondateur de l’événement.Les projets peuvent être communiqués au comité académique du centenaire via Jean Hubac, référent « mémoire et citoyenneté » (bureau des IA-IPR, rectorat, jean.hubac@ac-rouen.fr), selon les modalités précisées en annexe.

La date butoir pour prétendre à la labellisation de la Mission nationale est fixée au 12 novembre 2013.

Il n’est cependant pas nécessaire de s’inscrire dans le cadre de la labellisation pour concevoir des projets culturels et éducatifs pertinents.


La correspondance au Front - A la maison
© CNDP-Rouen – Musée national de l'Éducation

 
Tous les projets peuvent ainsi faire l’objet d’une transmission au référent « mémoire et citoyenneté » et être déposés par les enseignants eux-mêmes sur un site de mutualisation pédagogique spécialement dédié au centenaire de la Première Guerre mondiale : http://centenaire.spip.ac-rouen.fr/

Les dossiers les plus remarquables sont communiqués à la Mission nationale du centenaire, qui souhaite valoriser les projets pédagogiques issus du premier et du second degrés. Certains de ces projets ont été ou seront labellisés par la Mission nationale, au terme de deux sessions de labellisation  (juillet et novembre 2013).

Pour l’académie de Rouen, sept projets sont déjà labellisés par la Mission nationale :
  •  Le concours scolaire du centenaire de la Grande Guerre, co-organisé par le CRDP et le Musée national de l’Éducation ;
  •  « Mémoires des soldats de ma commune » du lycée Anguier d’Eu ;
  •  « Mémoires vernoliennes, mémoires européennes » du lycée Porte-de-Normandie de Verneuil-sur-Avre ;
  •  « Sur les chemins des mémoires de la Grande Guerre » du lycée Georges-Brassens de Neufchâtel-en-Bray ;
  •  « Rouen pendant la Grande Guerre » du lycée Val-de-Seine du Grand-Quevilly ;
  •  « Enquête sur les traces de la Grande Guerre », du lycée Jehan-Ango de Dieppe ;
  •  « Passeurs de mémoire », du collège Delvincourt de Dieppe.

Concours et appel à projets spécifiques

Les petits artistes de la mémoire du centenaire

Ouvert à toutes les classes primaires de CM1 et de CM2, le concours des petits artistes de la mémoire a pour objectif de transmettre aux plus jeunes la mémoire des combattants de la Grande Guerre et de les sensibiliser à l’héritage contemporain de ce conflit européen et mondial.

Cette action éducative permet aux enseignants de faire travailler les élèves sur le parcours de guerre d'un combattant de leur commune et d'élaborer un carnet artistique sur le modèle de celui de l'artiste combattant Renefer.

Jeu de la victoire - vers 1915
© CNDP-Rouen – Musée national de l'Éducation

 « Mémoires héritées, histoire partagée »

Destiné au second degré, et en particulier aux classes de Quatrième, Troisième, Seconde et Première, cet appel à projet spécifique vise à faire réfléchir les élèves à la pluralité des mémoires de la guerre, dans une approche comparatiste.

Pour cela, l’établissement français doit se mettre en relation avec un établissement situé dans un pays étranger, prioritairement – mais pas exclusivement – européen.

Le comité académique du centenaire et la Délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération peuvent aider les établissements intéressés à trouver un établissement étranger partenaire.

Les projets « Mémoires héritées, histoire partagée » sont éligibles au label de la Mission nationale du centenaire.


publié le 17 septembre 2013 mis à jour le 27 janvier 2014
http://www.ac-rouen.fr/actions-educatives/actions-transversales/enseignement-et-centenaire-de-la-premiere-guerre-mondiale-75793.kjsp?RH=RectPedaActionPeda