Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
les autres sites de l'académie
  • Numérique éducatif,

#HackEduc 2018 : Prix Réseau Canope remis à l’équipe @acrouen pour leur projet Motiv'276 !

le 23 novembre 2018

L'académie de Rouen présentait une équipe à l'hackathon organisé par l'Éducation nationale dans le cadre du salon Éducatice. Le jury a récompensé le projet de cette équipe en lui décernant le prix Réseau Canopé pour leur projet Motiv'276.

Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, de l'enseignement supérieur et de la recherche a organisé avec ses opérateurs (Canopé, Cned, Onisep) durant le salon Educatec-Educatice 2018 #HackÉduc, le quatrième Hackathon de l'Éducation nationale pour la création de ressources numériques par les enseignants, pour les enseignants sur le thème « L’utilisation des données scolaires au service d’une école numérique de la confiance ». Le défi lancé aux équipes des académies était d'imaginer, concevoir et prototyper une solution pour la valorisation des données numériques utiles à la réussite de l’élève dans son parcours scolaire.

Le jury du HackÉduc a décerné le prix Canopé à l'équipe représentant l'académie de Rouen. Cette délégation est composée de deux enseignantes référentes pour les usages numériques pédagogiques du premier degré : Karine Tavernier (circonscription de Rouen sud) et Christelle Laurent (circonscription de Vernon) et de deux interlocuteurs académiques numériques disciplinaires, Blandine Bihorel (lettres, collège Eugène Noël à Montville) et David Sélie (EPS, collège Le Cèdre à Canteleu).

Motiv'276 - L'équipeMotiv'276 - L'équipe au travail

La problématique retenue par nos collègues est la suivante : "Comment tenir compte de l’état émotionnel de nos élèves ? Comment suivre l’avancée de notre plan de travail en live ainsi que le ressenti des élèves ?" et associe les mots-clés "estime de soi", "persévérance scolaire", "modalités d'enseignement".

Motiv'276Motiv'276 - Suivi en directMotiv'276 - Saisie individuelleMotiv'276 - Modalités pédagogiques

Baptisée 4mands (for-mateurs normands...), cette brillante équipe compte bien donner une réalité au projet ébauché sur le thème de « l’utilisation des données scolaires au service d’une École numérique de la confiance ».

Pour comprendre le contexte de ce travail

Un groupe de travail (GTNUM2) [1], constitué dans le cadre de la mission d'incubation académique Numeri'lab du ministère, est chargé du thème Analyse des traces d’apprentissage « learning analytics ».

"De la salle de cotation au supermarché, du laboratoire de physique quantique aux recherches sur internet d’un utilisateur ordinaire, notre société semble désormais régie par l’informatique, la recherche opérationnelle et la statistique. Big data, intelligence artificielle, data mining, Analytics sont ainsi devenus des termes usuels pour penser et animer notre monde. Le domaine éducatif est longtemps resté étranger à cette mutation. Cependant de nombreuses communautés œuvrent dès les années 1990 à la fouille de données éducatives, la recherche sur les environnements informatiques pour l’apprentissage humain, la collaboration assistée par ordinateur.

Les tenants des Learning Analytics partent du principe que la numérisation des activités d’apprentissage va offrir aux acteurs de la chaine éducative des données robustes, issues du terrain. Qu’ils mobilisent ces indicateurs en présentiel comme à distance, en temps réel comme en différé, à un niveau personnel ou agrégé, ces acteurs seraient constamment en position de faire des choix éclairés pour améliorer leur expérience." [2]

Analyser le discours

"L’apprentissage ne résulte pas des seules capacités cognitives ou du comportement d’un apprenant isolé. Le langage est l’un des premiers vecteurs par lequel les apprenants construisent du sens : son usage est influencé par les buts, les sentiments et les relations, très variables selon les contextes. Le langage fait partie de la situation d’apprentissage. Il supporte et conditionne le succès d’activités conjointes tant pour la combinaison des connaissances, des compétences, l’utilisation d’outils et la capacité à travailler ensemble. Comprendre l’apprentissage de cette façon requiert de faire attention aux processus de construction du savoir dans le groupe. L’analyse du discours tend à rendre ces processus d’apprentissage visibles et ouvre la possibilité de les améliorer à différents niveaux, de l’individu au groupe restreint, puis à la cohorte." [2]

Donner à voir l’apprentissage

"Les tableaux de bord numériques (Dashboards) offrent une interprétation visuelle de larges ensembles de données pour, en quatre étapes, découvrir, interroger, comprendre les modèles portés par ces données et, in fine, modifier ses représentations. Ces tableaux visent à seconder l’enseignant dans le développement de l’attention, la compréhension et la métacognition des apprenants. Ils permettent d’un simple clic de passer d’une visualisation de haut-niveau à l’interrogation des données de bas-niveau. Pour répondre aux aspirations d’une économie de l’attention, la conception de l’interface (User Interface Design) devrait être claire, interactive et modulable de façon à pouvoir répondre aux besoins spécifiques de chaque type d’utilisateurs." [2]

Les enjeux éthiques et déontologiques

L'exploitation des données numériques consiste à fouiller des données d’apprentissage pour améliorer l’expérience éducative. Or, le volume de ces données est prêt à renseigner sur les moindres faits et gestes des individus, grâce à des capteurs et objets connectés, bien au-delà des simples données éducatives (lire une vidéo, répondre à un quiz). Jusqu’à quel point et comment mobiliser ces données, parfois si pertinentes, dans la perspective d’un projet éducatif ? La philosophie de l'exploitation des données numériques n’est pas d’instaurer une société de surveillance dès les bancs de l’école. Les données numériques doivent être utilisées dans une perspective formative, généralement de façon agrégée et anonymisée. Mais n’est-ce pas là une contradiction avec la personnalisation de l’aide ? La problématique de la sécurité et de la confidentialité n’est-elle semblable au domaine médical ? Les données sensibles relatives à la santé, aux capacités cognitives, à l’environnement familial doivent faire l’objet de précautions particulièrement drastiques en termes de niveau d’accès et de sécurité. Enfin, dans l’approfondissement du socle des connaissances et des compétences, les apprenants exposés aux objets connectés développent une connaissance de leur fonctionnement. Sur la toile de fond d’une éducation au numérique, ils sont informés des enjeux de la neutralité de l’internet, de l’open source, de l’aliénation du contrôle sur les données personnelles et de la force des algorithmes dans nos existences virtuelles désormais filtrées. Les personnels d’éducation et les enseignants, les parents et citoyens, doivent également être formés aux enjeux de l'exploitation des des données numériques. L'exploitation des données numériques proposent une aide qui ne saurait, en aucun cas, se substituer à la réflexion et l’engagement humaniste de l’enseignant." [2]

publié le 4 décembre 2018 mis à jour le 10 décembre 2018
http://www.ac-rouen.fr/actions-educatives/numerique-educatif/actualites-du-numerique/hackeduc-2018-prix-reseau-canope-remis-a-l-equipe-acrouen-pour-leur-projet-motiv-276--216132.kjsp?RH=numeriqActus