Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > Outils > Publications > Rectorat > Acad'Innov

Faire du lien pour faire du bien

Des CESC en réseau

S’assurer du bien-être de l’élève pour une scolarité réussie, par une culture partagée, une démarche participative, jusque dans la classe, telles sont les ambitions du CESC inter-degrés qui rassemble écoles, collèges et lycées du territoire Caux vallée de Seine / Saint-Romain pour construire une politique cohérente de promotion de la santé et de la citoyenneté, de la maternelle au lycée.

CESC en réseau

CESC en réseau

Harmoniser les démarches

Les établissements scolaires construisent, chacun en leur sein, une politique de prévention et de responsabilisation. Cet objectif est poursuivi tant dans les écoles qu'avec les CESC du second degré. Les problématiques soulevées sont multiples mais elles peuvent être redondantes, d’un niveau à l’autre.
Dès lors, pour gagner en cohérence, éviter les répétitions et prendre en compte les différents stades de développement des élèves, une réflexion collective s’impose.

Mieux cerner les objectifs

Depuis 2012, les écoles et les établissements de la zone Bolbec-Lillebonne-Notre-Dame-de-Gravenchon-Caudebec-Saint-Romain bénéficient de l’appui du Réseau Local de Promotion de la Santé (RLPS) dans la définition de leurs objectifs de prévention.
Autour de sa coordinatrice, écoles et EPLE ont mieux cerné les besoins des élèves et des personnels.
Les élèves ont besoin de prendre connaissance de ce qui risque de porter atteinte à leur santé. Il faut également leur donner les moyens de mettre en œuvre des comportements qui favorisent leur bien-être. Dès lors, la prévention ne consiste plus seulement à décliner les interdits, mais elle apprend à l'élève à être acteur des choix qu'il fait pour son équilibre personnel et sa réussite scolaire. En bref, elle apprend à grandir.
Les personnels sont demandeurs de conseils, de méthodes et d’outils pour repérer les comportements à risque, pour prendre en charge les élèves en difficulté, pour construire avec eux les comportements propices à leur équilibre physique et psychique, en fonction des âges de la vie. En somme, pour les aider à grandir.

Travailler dans le cadre d’un projet transversal

Pour agir, un CESC inter-degrés a été créé.

Une charte, signée par les partenaires scolaires, l’Agence Régionale de Santé et le RLPS, en dessine les contours, déclinant localement la Convention cadre ARS-Rectorat. Son pilotage s’appuie sur la démarche de projet : diagnostic, objectifs, plan d’actions, évaluation et régulation.
Ses membres ont ainsi construit un projet fédérateur, sur le thème de l’« Hygiène de vie ».
Dans une nouvelle phase, la problématique du sommeil sera abordée. Transversale - de la maternelle au lycée -, intégratrice – touchant l’élève et sa famille -, elle permet d’agir jusque dans la classe et développer les compétences psychosociales. En somme, faire de la prévention de manière positive !
Ce projet a permis à chaque établissement de proposer des thématiques en relation avec l'âge du public scolaire, en abordant à la fois les comportements à risque (tabac, diverses addictions, sexualité), en proposant aux élèves des temps de réflexion (lors d'échanges avec les intervenants), des temps pour l'action (travail sur la thématique de l'équilibre alimentaire, proposition d'activités sportives "douces"). Si les thèmes étaient récurrents, les intervenants ont adapté leur intervention à l'âge du public scolaire. Ce projet a également conduit des lycéens de G. Le Conquérant (Lillebonne) à sensibiliser aux dangers du tabac des élèves de primaire.
C'est dans la continuité que s'inscrit la problématique du sommeil et ses effets sur la motivation de l'élève, sa capacité à mémoriser et à réinvestir ses acquis.

 
Les membres du CESC [JPG - 129 Ko]


Mutualiser pour plus d’efficacité.

Le CESC inter-degrés veut donc :

  • Faire vivre la démarche partenariale, par le croisement des regards et des points de vue, au sein et hors de l’Education nationale.
  • Apporter des réponses coordonnées aux besoins des élèves.
  • Former les personnels.
  • Intégrer pleinement les écoles du premier degré, de l’IEN aux professeurs des écoles.
  • Mobiliser les acteurs de l’éducation :
- les familles, à travers des opérations inter-cycles porteuses de sens,
- les personnels et les partenaires hors éducation nationale, pour créer une culture commune.

Les établissements signataires:

Lycée Pierre et Marie Curie - Bolbec
Lycée Guillaume le Conquérant - Lillebonne
Collège Roncherolles - Bolbec
Collège Pierre Mendes-France – Lillebonne
Collège La Côte Blanche – Lillebonne
Collège A. Siegfried - Saint-Romain de Colbosc
Collège Calmette – Notre-Dame de Gravenchon
Circonscription de Lillebonne - IEN
En partenariat avec la coordinatrice du Réseau Local de Promotion de la Santé (qui dépend de l'ARS)

François Hébert, Proviseur du lycée Pierre et Marie Curie de Bolbec

Date de mise à jour : 12/05/2015


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère