Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > Outils > Publications > Rectorat > Acad'Innov

La lecture comme "devoir à la maison"

Un projet partagé entre l'école et la maison

Partir d'un résultat de recherche comme prétexte à un projet simple dans sa mise en œuvre, mais riche en effets.

La lecture comme

La lecture comme "devoir à la maison"

À la rentrée 2016, les classes élémentaires de l'école d'Héricourt-en-Caux ont accepté de rentrer dans le projet "Lire 15 minutes par jour", proposé par le conseiller pédagogique de la circonscription d'Yvetot.

Une autre modalité de travail personnel à la maison

Le concept est simple : lire 15 minutes par jour, à l'école ou à la maison, et lire ce que l'élève veut, en déconnectant cette lecture de tout attendu scolaire (pas de questionnaire, pas d'évaluation).

En CP, l'élève feuillette des albums, des documentaires, écoute une lecture… Les plus grands choisissent dans une sélection variée : romans, documentaires, bandes dessinées…
Les élèves doivent juste noter sur une feuille la trace de leurs différentes lectures.

L'objectif du projet est de redonner aux élèves le goût de lire, les faire lire en se basant sur un principe simple : plus je lis, plus je suis à l'aise pour lire, et plus j'en verrai des effets sur mes apprentissages scolaires.

Des effets déjà perceptibles

Ce projet qui n'a que cinq mois d'existence est déjà une réussite. Cela se voit au quotidien au sein des classes, comme en témoigne la directrice de l'école d'Héricourt-en-Caux :

"Les moments dédiés dans l’emploi du temps à ces 15 minutes sont très attendus par les enfants.
Une fois leur travail terminé, les enfants ont tendance à vouloir lire (journal quotidien, j’aime lire…), les BD ont un grand succès. Certains lisent plus que l’année dernière et sont contents de nous le dire."

Les élèves sont eux aussi enthousiastes.
Le projet a aussi été évalué avec les élèves et leurs familles et les résultats sont encourageants.






Les clés de la réussite

  • Le projet a été expliqué aux élèves qui ont été sensibles à la comparaison des effets du temps de lecture sur leurs résultats. Ils n'ont pas conscience de faire des "devoirs" au sens traditionnel du terme.

  • Le projet a été présenté aux parents qui en ont vu l'intérêt et ont apprécié d'y être associé.

  • Les enseignants sont investis : ils relancent les élèves et choisissent de nouveaux ouvrages pour relancer régulièrement la dynamique, en interrogeant les élèves sur leurs envies de lectures…

Ce projet va se poursuivre et il faudra, à moyen et long termes, étudier ses effets sur les apprentissages. Il montre déjà que d'autres modalités de devoirs à la maison existent et qu'elles peuvent être porteuses de progrès scolaires.

Virginie Brochet, directrice de l'école d'Héricourt-en-Caux

Date de mise à jour : 17/03/2017


Contacts


Virginie Brochet, directrice de l'école d'Héricourt-en-Caux
ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère