Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > Outils > Publications > Rectorat > Acad'Innov

Une porte ouverte aux ambitions des élèves de STMG

Le dispositif CLAP (CLAsse Préparatoire en Accompagnement Personnalisé) mis en place par le lycée Fresnel de Bernay valorise la filière STMG en offrant la possibilité aux élèves de poursuivre leurs études en classes préparatoires, ou dans toute autre voie ambitieuse, qu’ils n’auraient jamais osé envisager.

Les élèves de 1ère du dispositif CLAP

Les élèves de 1ère du dispositif CLAP

Comment est venue l’idée de créer ce dispositif au lycée ?

Au lycée, la question de la valorisation de la filière STMG s'est au fil du temps posée : les élèves de cette série avaient une implication fragile, peu d’estime d’eux-mêmes, et les professeurs étaient un peu découragés. Dans le cadre d’une formation sur l'accompagnement personnalisé (AP), nous avons perçu combien ces
deux heures d’AP pouvaient représenter une opportunité exceptionnelle pour nos élèves : estime de soi, motivation, travail sur le projet personnel, développement de compétences ciblées, bref tout ce dont ils avaient besoin ! Nous avons alors imaginé de déployer en 1ère et en terminale un programme « sur mesure » pour nos élèves de STMG, pour leur redonner confiance, espoir et ambition : CLAP était né !


Comment peut–on intégrer le dispositif ?

Seuls les élèves de STMG peuvent postuler pour entrer dans ce dispositif, en rédigeant une lettre de motivation, suivie d’un entretien. Les qualités nécessaires pour être candidat sont le sérieux, un goût pour la culture générale, et des compétences en langues étrangères. Les élèves les plus déterminés à s’impliquer durablement sont retenus, pour composer un groupe de 12 à 15 élèves.

En quoi consiste précisément ce dispositif CLAP ?

À partir d’un diagnostic de leurs besoins, le dispositif offre aux élèves la possibilité :
  • de bénéficier de cours en langues étrangères (anglais et espagnol)
  • d'améliorer leur expression écrite et orale
  • de découvrir des organisations professionnelles et culturelles extérieures à l’établissement
  • d'élargir leurs compétences en mathématiques
  • de développer des qualités humaines, dans le respect et le partage

Ce dispositif est-il inscrit dans l’emploi du temps des élèves ?

Oui, il s’inscrit dans le cadre officiel des deux heures d’accompagnement personnalisé. Il est complété par des heures d’investissement personnel laissées à l’initiative des élèves. Deux professeurs « permanents » (Économie et Gestion, Français) animent les séances, deux autres professeurs (Langues, Mathématiques) interviennent pendant quelques heures groupées autour d’un projet spécifique.

Quels bénéfices, selon vous, pour l’élève ?

Ce dispositif développe de nombreux savoir-être et savoir-faire, très utiles pour chaque élève, à court et plus long terme :
  • un esprit de groupe indispensable de nos jours dans le monde du travail
  • une émulation dans le groupe
  • une stimulation certaine pour accueillir d'autres élèves
  • la découverte de nouvelles méthodes de travail applicables dans différents domaines de leur scolarité voire de leurs activités professionnelles
  • plus de rigueur dans leur organisation
Mais pour rester durablement investi, et tirer le meilleur profit du dispositif, l’élève doit aussi garder de l’ exigence sur ses propres résultats scolaires ! C’est pourquoi nous nous réservons la possibilité d'exclure à tout moment des élèves « ne jouant pas le jeu », au bénéfice de nouveaux arrivants.

Les élèves de terminale du dispositif CLAP
Les élèves de Terminale du dispositif CLAP


Quels contacts avez-vous avec les lycées et les entreprises partenaires ?

Le premier contact indispensable est celui qui a été établi avec le lycée les Bruyères de Sotteville-lès-Rouen dans lequel se trouve la Classe Préparatoire aux Grandes Écoles « économiques et commerciales option technologique » : cela se traduit par un déplacement d’une journée des élèves du lycée Fresnel. Un partenariat essentiel est entretenu avec le golf de la Charentonne. Différentes entreprises ont également accueilli les élèves telles que Labeyrie dans l’Eure, la chocolaterie Cluizel à Damville… Ces partenaires sont nécessaires à la réussite de CLAP qui privilégie la découverte des organisations.

Comment peut-on mesurer l’impact de ce dispositif sur la scolarité de l’élève et sur la poursuite de ses études supérieures ?

Différents indicateurs quantitatifs et qualitatifs ont été retenus :
  • une amélioration de la moyenne trimestrielle des élèves inscrits dans le dispositif
  • un plus grand nombre de demandes en CPGE
  • une plus grande confiance en soi, qui donne le courage aux élèves d’envisager des études supérieures plus longues
De fait, CLAP a donné un nouvel élan et une nouvelle image à la série STMG dans l’établissement !

Comment s’est diffusée cette expérimentation dans les 4 lycées de l’académie qui l’ont mise en place ?

Un inspecteur pédagogique régional d’Économie et Gestion a été le principal lien et a servi d'intermédiaire entre les collègues des autres établissements. Des contacts téléphoniques ont suivi, et le lycée privé Saint-François de Sales d’Évreux a décidé de travailler de concert avec le lycée Fresnel. Les autres établissements ont choisi de s’approprier à leur manière cette expérimentation, en introduisant des variantes adaptées à leur contexte. Ailleurs, CLAP a parfois changé de nom !

Françoise Rubin, Proviseure du lycée Fresnel de Bernay
Nathalie Duhamel, professeur d’économie et gestion

Date de mise à jour : 04/06/2014


ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère