Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
  • Relations internationales,
  • Éducation à la citoyenneté,

Les débats citoyens en langues vivantes

La date butoir de retour du coupon-réponse est fixée au vendredi 26 janvier 2018

Depuis plusieurs années, l’académie de Rouen est engagée dans la promotion de la pratique innovante des débats citoyens en langues vivantes.


Chaque année, une rencontre académique entre différentes équipes de lycéens est organisée par la Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération (DAREIC) en lien avec les corps d’inspections (IA-IPR de langues vivantes).

Nous avons, l'année dernière, souhaité faire évoluer le dispositif en poursuivant deux objectifs précis : impliquer un plus grand nombre d'établissements et rapprocher les configurations proposées lors de ces rencontres des pratiques de classe au quotidien.

Pour ce faire, nous avons décidé d’abandonner l’idée de concours pour recentrer la manifestation sur la pratique à proprement parler du débat.

Il n’y aura donc plus d’éliminatoires, ni d’équipes victorieuses ou éliminées, mais une demi-journée durant laquelle les différents établissements se rencontreront dans le cadre de débats prenant appui sur des sujets variés.

Par ailleurs, il nous semble très formateur d’associer les élèves à l’évaluation de ces échanges, tout comme ils peuvent l’être lors de débats réalisés dans le cadre scolaire.

Les débats citoyens concernent les langues suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, italien, japonais, portugais, russe ainsi que la langue des signes française.

Quoi ? Qu’est-ce que les débats citoyens en langues vivantes ?

Le principe des débats citoyens est de faire s'opposer deux équipes de quatre élèves sur un sujet de société en lien avec les programmes d’enseignement. Le thème général retenu cette année 2018 sera « Lieux et formes de pouvoir ».

Chaque équipe défend une position "pour" ou "contre" qui est tirée au sort. Les débatteurs sont donc amenés à défendre une position qui peut être différente de ce qu'ils pensent véritablement.

Un jury silencieux composé d’enseignants et d’élèves les écoute et apprécie, notamment, la pertinence des arguments, l’aptitude à les développer avec clarté et conviction, et la qualité du travail collaboratif.

Les critères d'évaluation ne sont donc pas uniquement fondés sur les compétences linguistiques, mais aussi sur la capacité d'écoute, le respect de l'équipe adverse, la capacité à s'entraider et enfin la capacité à construire un argumentaire convaincant.

Qui ? Par qui et pour qui sont-ils organisés ?

Les débats citoyens sont organisés par la Délégation Académique aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération (DAREIC) en lien avec les corps d’inspections (IA-IPR de langues vivantes).

La participation est ouverte à toutes les classes de première (LV1, LV2, LV3) et aux sections européennes des lycées généraux et technologiques de l’académie de Rouen, dans toutes les langues enseignées en lycée.

Par souci d’équité entre les élèves, les ressortissants d’un pays de la langue du débat et locuteurs natifs de cette langue ne sont pas autorisés à participer.

Combien de langues, d’élèves, d’enseignants et d’établissements concernés ?

Chaque établissement peut présenter une équipe de quatre élèves par langue. Un même établissement peut parfaitement concourir dans plusieurs langues.

Pour l'arabe, le chinois, le japonais, le portugais, le russe et la langue des signes française, les débats peuvent être envisagés entre deux équipes du même établissement.

Quand ? À quel moment de l’année scolaire les débats citoyens ont-ils lieu ?

Cette année scolaire les débats citoyens 2018, auront lieu :

  • le mercredi 28 mars 2018, à partir de 13h30.

Où ? À quel endroit de l’académie de Rouen les débats citoyens se déroulent-ils ?

Cette année scolaire les débats citoyens 2018, auront lieu :

  • Lycée Les Bruyères - 67 avenue des Canadiens - 76300 Sotteville-lès-Rouen

Pourquoi ? Quelle est la plus-value pour l’enseignement des langues vivantes ?

Les débats citoyens sont une occasion unique de rendre vivante et concrète la pratique de la langue. Ils permettent également aux participants de passer un moment convivial et enrichissant avec d'autres lycéens de l’académie.

Outre la pratique d'une langue vivante, les débats citoyens sont un moyen privilégié pour l'éducation à la citoyenneté. Ils mettent en jeu des échanges fondés sur la solidarité, l'entraide. En particulier, l'apprentissage et à la valorisation de l'écoute de l'autre : il y est nécessaire de prendre en compte la parole du camarade. Ils contribuent ainsi à la promotion de la tolérance.

Ces débats citoyens permettent de démontrer l'aptitude à utiliser des compétences qui ne sont pas mobilisées en situation de classe. Ils créent une motivation suscitée par le désir de convaincre et par l'émulation : ce sont autant de leviers qui poussent à prendre la parole.

L'envie de se faire comprendre, l'envie de trouver les mots pour le dire (ex: utilisation des remplisseurs du discours, accentuation, intonation...) y sont stimulées. Les débats citoyens permettent également de mettre en place le recours au « non-verbal » (gestuelle, mimiques..), qui participe de toute communication authentique interactive.

Par ailleurs, il nous semble très formateur d’associer les élèves à l’évaluation de ces échanges, tout comme ils peuvent l’être lors de débats réalisés dans le cadre scolaire. Les élèves évaluateurs seront intégrés dans un jury composé par ailleurs d’enseignants et d’assistants de langues étrangères. Lors de la phase de préparation des débats, il appartiendra au jury de réfléchir collectivement aux arguments « pour » et « contre ».

Ainsi, il pourra apprécier avec une véritable finesse les prestations des deux équipes lors de la tenue des débats. Élèves-évaluateurs et enseignants-évaluateurs souligneront, suite aux débats, les points de force, les réussites particulières mais aussi les faiblesses observées dans une logique d’évaluation éminemment positive.

Ces débats citoyens sont l'occasion de revisiter le statut de l'erreur. Ils génèrent un regain d'intérêt pour la langue cible grâce à des configurations de classe et de travail différentes. Ils amènent nécessairement à l'apprentissage de la construction d'un argumentaire cohérent et abouti :

  • démonstration de l'efficacité de la langue enseignée,
  • adéquation avec les nouveaux programmes de langues vivantes,
  • cohérence transversale (pratique du débat contradictoire en E.C.J.S. ...).

Comment y participer ? Comment sont-ils organisés ? Comment se déroulent-ils ?

La participation

Les équipes pédagogiques et les élèves qui souhaitent participer à cette manifestation doivent compléter le coupon-réponse ci-dessous et le transmettre à la DAREIC à l’adresse suivante : dareic2@ac-rouen.fr avant le vendredi 26 janvier 2018, délai de rigueur.

L’organisation

Un débat dure environ une heure. Les participants préparent leurs arguments pendant vingt-cinq minutes. Le débat proprement dit dure environ vingt minutes. À la fin du débat, chaque équipe résume ses arguments et conclut. Le jury délibère ensuite pendant une dizaine de minutes.

Le déroulement

Après les vingt minutes de préparation au cours desquelles les participants préparent une introduction et dressent une liste d'arguments, voire de contre-arguments, et de questions à utiliser au cours du débat, l'équipe "pour" est invitée par le médiateur à présenter son introduction. C'est ensuite au tour de l'équipe "contre" de faire de même. Aucune interruption n'est autorisée à ce stade.

Le médiateur propose ensuite à l'équipe "pour" d'engager le débat. Ni le médiateur ni le jury ne peuvent intervenir. Les échanges durent environ vingt minutes. Les participants sont donc totalement libres de leurs propos et de la direction qu'ils souhaitent prendre.

Après une vingtaine de minutes, le médiateur profite d'un temps de silence pour proposer une pause de deux à trois minutes. Les équipes se concertent alors rapidement pour préparer une conclusion qui rassemble les arguments débattus.

À l'issue de cette courte pause, chaque équipe présente sa conclusion. Le jury se réunit alors pour déterminer les points de force et les pistes de progrès envisageables qu’il communiquera ensuite aux deux équipes.

Nous encourageons tous les établissements, qu’ils soient traditionnellement engagés dans l’opération ou novices en la matière, à participer à cette manifestation, véritable fête des langues.
publié le 5 octobre 2011 mis à jour le 22 décembre 2017
http://www.ac-rouen.fr/actions-educatives/ouverture-internationale/debats-citoyens/les-debats-citoyens-en-langues-vivantes-21278.kjsp?RH=DEBA-CIT