Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > Espaces pédagogiques > numérique > S2i2e > services

Mise en oeuvre du cahier de textes numérique dans l'académie de Rouen

Circulaire 11-008 du 05/04/2011

Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé, dans une circulaire parue en septembre 2010 (2010 – 136 du 6-9-2010, B.O. N°32), qu'à compter de la rentrée 2011 le cahier de textes numérique se substitue au cahier de textes papier. Cette circulaire abroge et remplace la circulaire du 3 mai 1961. Le recours au cahier de textes numérique suppose la plus grande vigilance. L'objet de la présente circulaire est de rappeler les modalités de sa mise en oeuvre et de préciser ses conditions d'utilisation dans l'académie de Rouen.

1. Le cahier de textes numérique.

Le cahier de textes numérique fait partie de ces outils numériques qui apportent une aide précieuse tant aux élèves qu'aux enseignants et qui favorisent une meilleure communication avec les familles et les partenaires de l'École, notamment en permettant aux parents de suivre le travail et la scolarité de leurs enfants.

Accessible à travers les réseaux de communication sécurisés, il a pour vocation d'apporter une aide au service des activités d'enseignement et d'apprentissage, en même temps qu'une facilité d'accès accrue pour tous les utilisateurs : les enseignants et l'équipe éducative dans son ensemble, les élèves mais aussi leurs parents (ou responsables légaux).

Le cahier de textes de classe, même dématérialisé, constitue un document officiel, à valeur juridique.

Il sert de référence aux cahiers de textes individuels.

De façon permanente, il doit être à la disposition des élèves et de leurs responsables légaux qui peuvent s'y reporter à tout moment.

Il assure la liaison entre les différents utilisateurs.

Il permet, en cas d'absence ou de mutation d'un professeur, de ménager une étroite continuité entre l'enseignement du professeur et celui de son suppléant ou de son successeur.

Le cahier de textes de classe doit être de maniement facile, refléter le déroulement des enseignements et permettre de suivre avec précision la progression des apprentissages.

On distinguera dans ce qui suit le cahier de textes de classe (1.1) et les cahiers de texte individuels des élèves (1.2) qui peuvent, selon les établissements et les usages, prendre une forme dématérialisée ou non.

1.1. Le cahier de textes de classe

Le cahier de textes de classe sera organisé par discipline et par autre dispositif d'enseignement.

Il sera tenu par chaque professeur concerné et sera à la disposition des personnels de direction et d'inspection qui devront les viser, dans le cadre de leur mission.

L'accès au cahier de textes se fera par l'emploi du temps de la classe et par les disciplines. Un tableau de la charge de travail donnée à l'élève sera accessible.

Le cahier de textes mentionnera, d'une part, le contenu de la séance et, d'autre part, le travail à effectuer, accompagnés l'un et l'autre de tout document, ressource ou conseil à l'initiative du professeur, sous forme de textes, de fichiers joints ou de liens. Les fonctionnalités offertes par les solutions informatiques faciliteront leur mise en page (polices de caractères, soulignement, couleurs, etc.). Les travaux donnés aux élèves porteront, outre la date du jour où ils sont donnés, l'indication du jour où ils doivent être présentés ou remis par l'élève.

Les textes des devoirs et des contrôles figureront au cahier de textes, sous forme de textes ou de fichiers joints. Il en sera de même du texte des exercices ou des activités lorsque ceux-ci ne figureront pas sur les manuels scolaires.

En ce qui concerne les travaux effectués dans le cadre de groupes, ou de sous-groupes d'élèves de différents niveaux de compétences, et en vue de favoriser un accompagnement plus personnalisé, le contenu de ces activités spécifiques sera également mentionné dans le cahier de textes.

À la fin de chaque année scolaire, ces cahiers seront accessibles pendant une année scolaire entière, dans les conditions des cahiers de textes actifs. Ils pourront être consultés par les enseignants, les conseils d'enseignement, le conseil pédagogique, les conseils de classe et les corps d'inspection.

Ils seront ensuite archivés et conservés pendant une durée de cinq ans. Il appartiendra en outre au chef d'établissement de déterminer quels sont ceux d'entre eux qui, témoignant d'un enseignement original, méritent d'être versés aux archives de l'établissement.


1.2. Les cahiers de textes individuels des élèves.

Le cahier de textes numérique ne dispense pas chaque élève de continuer à tenir un cahier de textes individuel. Celui-ci peut, en fonction des usages de l'établissement, prendre la forme d'un outil numérique.

2.- Choix du cahier de textes de classe.

Après consultation du conseil d'administration de l'établissement et des autres instances telles le conseil pédagogique, le chef d'établissement choisira un cahier de textes numérique compatible avec les modalités décrites dans la circulaire 2010-136 et avec les recommandations académiques.

2.1.- Recommandations

Il est recommandé aux chefs d'établissement de prendre en compte les points suivants dans leur choix du cahier de textes numérique :
  • Afin de conserver une cohérence et une facilité d'accès des parents d'élèves, le chef d'établissement choisit un cahier de textes unique pour l'ensemble des enseignants de l'établissement. Dans le cas des établissements composés de plusieurs entités fonctionnelles (lycée et lycée professionnel dans un même établissement, par exemple), des cahiers de textes différents pourront être proposés si des usages dans ce sens sont déjà en place.
  • Si l'établissement utilise un ENT, on utilisera le cahier de textes intégré dans l'ENT s'il répond aux besoins de l'établissement ;
  • Les accès accordés aux différents utilisateurs du cahier de textes pourront ressortir de choix propres à l'établissement. C'est à ce dernier qu'il reviendra de décider si les élèves et les parents peuvent consulter d'autres éléments que ceux qui les concernent directement.
  • Enfin, au cahier de textes comme à l'ensemble des applications numériques, la loi du 11 février 2005 pour «l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » impose le respect des normes et obligations concernant l’accessibilité de l'application choisie.

2.2. Le cahier de textes "chocolat"

L'académie de Rouen, par l'intermédiaire de la Mission Tice, assure un suivi tout particulier du cahier de textes numérique "chocolat" (dont l'auteur est Pierre Lemaitre, enseignant dans l'académie de Caen).

Ce suivi n'implique en aucune manière une contrainte de choix pour les établissements qui sont entièrement libres de leur décision. Il apporte en revanche à ceux-ci la garantie, s'ils font le choix de cette application, d'un outil suivi au niveau académique, dont les différentes évolutions sont accompagnées par les experts académiques.

Une procédure d'installation de ce cahier de textes est proposée dans le site académique (www.ac-rouen.fr > espaces pédagogiques > tice).

Il est à noter que l'installation de ce cahier de textes numérique et ses mises à jour sont extrêmement simplifiées si l'établissement dispose d'un serveur LCS dans son établissement.

Cette application répond en tout point aux diverses exigences de la circulaire du 6 septembre 2010.

Elle propose un accès spécifique aux différents membres (enseignants, élèves, parents, chef d'établissement, vie scolaire, services d'inspection).

Elle permet au chef d'établissement une extraction rapide des cahiers de textes des enseignants au format PDF.

Elle offre la possibilité de viser les cahiers de textes.

Elle permet au chef d'établissement de communiquer avec les élèves et les enseignants en écrivant des notes d'information.


3.- La consultation du cahier par les corps d'inspections

Dans le cadre de leurs missions d'inspection, les inspecteurs disposeront d'un accès temporaire aux cahiers de textes des professeurs inspectés.

Les Inspecteurs d'académie, inspecteurs pédagogiques régionaux et les Inspecteurs de l'Éducation nationale du second degré disposeront d'un accès temporaire au cahier de textes des enseignants qu'ils inspectent.

Cet accès doit être possible du moment de l'annonce de la visite jusqu'au jour de l'entretien. Les membres des corps d'inspection doivent pouvoir disposer après cette visite d'une trace, imprimée ou numérique, du document afin d'étayer leur rapport.

Par ailleurs, les chefs d'établissements peuvent choisir de communiquer tout ou partie de l'extraction d'un cahier dans le cadre des relations continues entre eux et les corps d'inspection.


3.1.- Accès au cahier de textes

Compte tenu du fonctionnement des logiciels de cahier de textes numérique actuels, la démarche suivante peut être envisagée lors d'une inspection d'un enseignant.
Après que le chef d'établissement et l'enseignant concerné ont été informés de la visite d'un membre du corps d'inspection :
  • le chef d'établissement appose éventuellement un visa numérique sur le cahier de textes de l'enseignant ;
  • le chef d'établissement réalise une extraction du cahier de textes et l'envoie par messagerie électronique à l'inspecteur ;
  • Un accès numérique au cahier de textes de l'enseignant est alors mis en place au bénéfice de l'inspecteur selon les modalités décrites ci-dessous.
L'entretien d'inspection s'effectue dans une salle disposant d'un ordinateur et d'un accès permettant la consultation du cahier de textes de l'enseignant. Les ressources contenues dans le cahier de textes (fichiers joints, liens, ...) qui ne figurent pas sur l'extraction peuvent ainsi être mises en valeur lors de l'entretien.


3.2.- Solutions d'accès en fonction des applications.

Plusieurs logiciels de cahier de textes sont actuellement utilisés dans l'académie, parmi lesquels figurent :
  • le cahier de textes "chocolat" ;
  • le cahier de textes GEPI ;
  • le cahier de textes Pronote ;
  • le cahier de textes intégré au LCS (à ne pas confondre avec le Cahier de textes chocolat).
 Les démarches à entreprendre pour ouvrir un accès aux services d'inspection diffèrent selon les logiciels utilisés. Elles sont détaillées ci-dessous.

Cahier de textes "chocolat"
Lorsque le chef d'établissement informe l'enseignant de son inspection, il lui demande d'ouvrir un accès à son cahier de textes en deux temps :
l'enseignant active la possibilité d'ouvrir un accès à un "compte invité" dans l'interface de l'application ;
  • l'application génère alors une adresse spécifique.
  • l'enseignant communique par messagerie électronique cette adresse à l'inspecteur qui pourra alors accéder au cahier de textes de l'enseignant.

Cahier de textes GEPI

Actuellement, il n'existe pas de module spécifique permettant d'ouvrir un accès aux services d'inspection sur cette application. Néanmoins, un accès similaire à celui du cahier de textes "chocolat" (création d'une adresse spécifique d'accès) sera très prochainement développé. Dans l'attente de ce développement, le chef d'établissement pourra se rapprocher de l'administrateur du cahier de textes pour créer un compte enseignant spécifique dans l'application GEPI. Ce compte sera alors déclaré comme remplaçant du professeur inspecté, ce qui lui donnera accès au cahier de textes de l'enseignant. Le chef d'établissement se charge de communiquer à l'inspecteur l'adresse du cahier de textes, l'identifiant et le mot de passe du compte créé.

Cahier de textes Pronote
Afin de créer un accès au cahier de textes à l'inspecteur, le chef d'établissement effectue la démarche suivante :
  • le chef d'établissement active l' "Espace Académie" dans le logiciel ;
  • il crée un compte spécifique pour l'inspecteur et l'affecte dans la matière concernée ;
  • il envoie l'adresse du cahier de textes, l'identifiant et le mot de passe du compte créé par messagerie à l'inspecteur ;
  • l'enseignant se charge d'autoriser l'accès à son cahier de texte à l'inspecteur dans sa "fiche de renseignement" du logiciel.

Le cahier de textes intégré au LCS

Dans ce dernier cas, le chef d'établissement peut de lui-même générer une adresse spécifique permettant d'avoir un accès au cahier de textes d'un enseignant. Il communique alors cette adresse à l'inspecteur par messagerie électronique.

4.- Sécurisation du cahier de textes et chartes d'usage des TICE

Le cahier de textes est un document officiel à valeur juridique. A ce titre, son accès doit être protégé. On veillera, quelle que soit l'application retenue, à repérer les différents utilisateurs (élèves, enseignants, chef d'établissement, parent, administrateur de l'application) et à organiser leurs droits.

Par ailleurs, et afin de prévenir tout détournement de l'usage du cahier de textes numérique, il est conseillé d'ajouter un article spécifique dans la charte d'usage des TICE de l'établissement.

On pourra par exemple y indiquer les mentions suivantes si elles n'y sont pas déjà présentes :
Disponibilité du service : Comme pour les autres services numériques, l'Établissement s'efforce de maintenir le cahier de textes numérique accessible en permanence. L'Établissement peut interrompre l'accès pour toutes raisons, notamment techniques, sans pouvoir être tenu pour responsable des conséquences de ces interruptions pour l'utilisateur. L'Établissement tiendra dans la mesure du possible les utilisateurs informés de ces interruptions.

Engagements de l'Utilisateur : l'Utilisateur s'engage à ne diffuser que sous les formes légales prévues par la législation les éléments du cahier de textes numérique auquel il a accès.

Signé par Le Recteur
Marie-Danièle CAMPION

Date de mise à jour : 11/01/2012


Téléchargement

L'offre académique

Présentation du cahier de textes numérique "chocolat"

  • Installation d'un cahier de textes Chocolat pour les établissements équipés d'un serveur LCS
Présentation du Plugin "Cahier de textes Chocolat"

  • Installation d'un cahier de textes Chocolat sur le serveur académique

Les établissements ne disposant pas d'un cahier de textes peuvent demander la mise en place d'une application "Chocolat", maintenue par le rectorat en complétant un formulaire en ligne.

Exemples

ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère