Accès direct au contenu

Retour à la page d'accueil


Accueil > L'académie > Projet académique

Former un élève connecté et participatif

Axe 2 du projet 2014-2017

Toute société évolue. Sous le double effet de la mondialisation et du numérique, la nôtre le fait aujourd'hui avec une ampleur et un rythme jusque-là inconnus, qui rendent les changements chaque jour perceptibles.

L'école ne peut rester à l'écart d'une telle révolution. Le numérique l'atteint à travers l'évolution du public à qui elle s'adresse, la mutation des contenus et des compétences qu'elle doit transmettre, le développement de méthodes et d'outils qu'elle peut mobiliser.

Comment, grâce à une utilisation raisonnée des outils numériques au service d'une pédagogie adaptée à chaque élève, pouvons-nous renouveler nos méthodes ?

L'école a toujours eu la triple mission de transmettre à la fois des savoirs, des valeurs et permettre l'acquisition des compétences. Dans un monde numérique, elle le fait en s'interrogeant sur les équilibres qu'il convient de rechercher entre ces trois composantes. Ce sera une des questions majeures qui retiendront l'attention de l'académie au cours des quatre années du projet académique.


Admettons-le, nous ne pouvons plus enseigner comme hier parce que nos enfants ne vivent pas dans le monde d'hier.

Parce qu'elle nous impose de prendre en compte les caractéristiques du monde qui voit grandir nos enfants, la déferlante numérique nous force à adapter nos techniques pédagogiques à leurs compétences, à leurs goûts, à leurs attentes. C'est une occasion sans précédent de réfléchir à nos pratiques individuelles et collectives.

Saisissons l'opportunité ! Mettons notre imagination et notre créativité au service de notre enseignement. Plus que jamais nous pouvons expérimenter : les solutions technologiques permettent de lever des obstacles pratiques qui interdisaient des pédagogies nouvelles. Nous pouvons être audacieux et inventifs, libres des contraintes qui pouvaient nous entraver. Profitons-en !

Pour cela, nous devons être attentifs à trois aspects importants de l'école : les relations que chacun, élève comme enseignant, entretient avec les savoirs, la place de l'individu dans le groupe, l'organisation des enseignements et du travail dans le temps et dans l'espace.

Les outils numériques garantissent un accès à l'information, ils ne proposent pas des savoirs.

Ainsi, il s'agit d'accompagner le passage de l'information à la connaissance, puis à son utilisation, par des activités de sélection, de mise en lien pertinente, de hiérarchisation et de lecture critique, conduites dans le cadre de projets coopératifs, donnant toute leur place à l’expérimentation.
La société a besoin de jeunes capables de créer leurs propres programmes afin, qu’en qualité de citoyens, ils soient plus créatifs, innovants et entreprenants. Nous devons donc accentuer nos efforts pour que les jeunes soient dotés des compétences numériques qu’ils seront appelés à mobiliser dans le cadre d’une démarche réflexive et prospective.

Plus que jamais, les esprits ont besoin d'une solide formation du jugement, de méthodes et de repères que seule l'école peut, à l'échelle d'une société, enseigner. Nous devons donner aux élèves les moyens de s'ouvrir à la culture et à l'altérité, d’accéder à l’autonomie, dans le cadre des apprentissages et dans la vie des établissements. L’autonomie, chacun s’accorde à le dire, est un facteur prédictif de réussite scolaire. Pour la rendre accessible, il s’agit de développer la prise de décision et d’initiative, la capacité à faire des choix, à coopérer avec autrui.

La réflexion sur l'évolution de nos pratiques pédagogiques dans un environnement numérique doit nous inviter à repenser les notions les plus ancrées de notre système éducatif. La relation entre l'enseignant et l'élève n'est plus limitée à l'espace de la salle et la durée du cours. Des modalités nouvelles qui permettent des moments de partage précieux peuvent, grâce aux outils collaboratifs, être aisément mises en place. Des pédagogies actives et collaboratives peuvent être inventées. Elles ont en commun de renforcer la motivation des élèves, leur autonomie et, pour le dire simplement, leur plaisir d'apprendre. Une attention particulière est portée à la parole de l'élève. Suscitée et accompagnée, elle est une des marques de l'appropriation des savoirs. Les élèves les plus créatifs font souvent partie de ceux qui réussissent le mieux.

Pour que les promesses du numérique et du travail participatif soient pleinement remplies, il convient d'accompagner une évolution dont la complexité est indéniable. L’École Supérieure du Professorat et d’Éducation (ESPE) a de ce point de vue un rôle primordial à jouer dans la formation des enseignants, afin notamment d'articuler les pratiques pédagogiques et les réflexions didactiques. Les outils numériques peuvent être un formidable accélérateur de réussite éducative.

Cela suppose une identification des pratiques existantes, une réflexion théorique associant tous les acteurs, une formation systématique des équipes pédagogiques et administratives, une évaluation et une promotion des usages qui sont au cœur même de l'axe 2 du projet académique.


Repères pour agir : volet numérique et éducatif du projet d'établissement, charte d'établissement, observatoire du numérique au sein des bassins, espaces numériques de travail (ENT), compétences, persévérance scolaire, pédagogie différenciée, motivation, innovations et expérimentations, projet personnel de l'élève, collège numérique, école supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE), réseau Canopé, plan académique de formation (PAF), Maison des Lycéens, portail métier, utilisation d'internet et des réseaux sociaux, éducation prioritaire.





Date de mise à jour : 14/05/2014


bassins d'éducation et de formation

Les bassins d'éducation et de formation sont les leviers essentiels du projet académique, à travers leurs actions concrètes et évolutives.

Dernière actualité

projet académique

les bassins et le projet

schéma du projet

ministeres

agrandir/réduire la taille de caractère