Suivez-nous sur
  • picto-RSS
  • picto-twitter
  • picto-facebook
  • picto-newsletters
  • picto-nous contacter
ac-rouen.fr logo secondaire
les autres sites de l'académie
  • Carrière enseignants,
  • Mouvement des personnels,

Examen des demandes

Le but du traitement de l'algorithme est de satisfaire pour chaque candidat son rang de vœu le plus élevé possible en tenant compte d'une part, du nombre total de points de tous les participants, et d'autre part, des postes à pourvoir. Par principe, l'affectation proposée sera toujours au plus proche (distance "à vol d'oiseau") de son vœu le plus précis.

L'algorithme enchaîne automatiquement les phases décrites ci-dessous

Phase 1 : Classement de tous les candidats et attribution des postes vacants ou libérés

L'algorithme propose dans cette première phase de traitement de réaliser des mutations sur les postes vacants ou libérés, en cherchant à affecter le candidat ayant le plus grand nombre de points de bonifications. Le rang de vœu n'intervient pas pour départager les candidats.

Classement des candidats
Lors de cette phase, on crée une "pile" pour toutes les familles de postes mis au mouvement (discipline-établissement-profil de poste). Pour chaque poste, sont classés par ordre décroissant du total de points de bonifications par vœu, tous les agents ayant formulé des vœux précis ou larges, en tenant compte des profils et des catégories d'établissement acceptés. On trouve donc en haut de chaque "pile", les candidats ayant le plus grand nombre de points.

Qui, dans chaque "pile" obtient le poste vacant ?
Par principe, tout poste vacant est proposé à l'agent classé premier sur la "pile" correspondante (c'est-à-dire celui qui a le meilleur barème de tous les candidats classés).
La règle suivante doit être considérée : pour tout poste à pourvoir, la satisfaction d'un vœu précis est préférée à celle d'un vœu large à condition que le respect de cette règle n'empêche pas l'entrée dans la zone d'un candidat de barème supérieur.

Exemple :
CANDIDAT classé en rang 1 : Pierre (barème 200) avec un vœu de type département (vœu large)
CANDIDAT classé en rang 2 : Paul (barème 100) avec un vœu de type établissement (vœu précis)
Paul, bien que classé second aura la priorité sur Pierre, à la seule condition qu'un autre poste soit disponible dans le département pour permettre la satisfaction du vœu large de Pierre.

Conséquences pour les vœux et le poste occupé par l'agent qui obtient un poste
Ses vœux de moins bons rangs sont exclus de la suite des traitements ; il est éliminé des autres "piles" où il pouvait être classé.
S'il occupe un poste en qualité de titulaire, l'algorithme ajoute un poste vacant dans la pile correspondante.

Que se passe-t-il plus particulièrement pour les candidats stagiaires ?
Après l'examen de tous les vœux d'un candidat devant obligatoirement obtenir une affectation (les personnels stagiaires, mais également les entrants dans l'académie et les personnels en réintégration), si aucun n'a pu être satisfait, les programmes ajoutent des vœux automatiques d'extension. Ceux-ci sont alors traités de la même manière qu'un vœu personnel.
Cette procédure d'examen de demande en extension n'est jamais appliquée aux personnels en situation de mesure de carte scolaire.

Quand cette phase s'arrête-t-elle ?
L'opération est réitérée tant qu'il reste des postes vacants avec des candidats classés (c'est-à-dire tant qu'il reste des postes vacants avec des candidats classés pour y être affecté).

Phase 2 : Optimisation de la recherche sur vœux géographiques larges par permutations simples : amélioration des rangs de vœux

Dans un second temps, cette phase permet d'améliorer le rang de vœu obtenu dans une zone sur la base d'un vœu large (département).
Ces permutations ne peuvent être réalisées que si le total des points détenus par les candidats le permet : les personnels permutés doivent avoir suffisamment de points pour obtenir un poste. Dans cette recherche d'optimisation, aucun candidat ne peut voir son rang de vœu dégradé.

Phase 3 : Recherche d'affectation sur vœux géographiques larges : optimisation des distances sur la base d'un vœu indicatif

Comment le vœu indicatif est-il utilisé ?
A chaque fois que l'algorithme cherche à optimiser les distances : les affectations proposées aux agents qui entrent dans une zone avec un vœu large (académie, département) sont examinées pour essayer de les rapprocher au plus près de leur vœu indicatif de meilleur rang.

Principe :
Dans le traitement des vœux géographiques, comme dans la procédure d'extension de vœux, si plusieurs possibilités d'affectation s'offrent au sein de la zone géographique considérée, les vœux précis sont traités prioritairement si plusieurs possibilités d'affectation s'offrent au sein de la zone géographique considérée.

En conséquence, le traitement cherche à nouveau sur cette base à réaliser des permutations entre candidats nommés dans une zone, dans le but de les rapprocher de leur vœu indicatif respectif.

Quelle est la référence à partir de laquelle on optimise la distance ? (notion de vœu indicatif)
La référence est le vœu indicatif de la zone. Il s'agit d'un vœu de rang inférieur au vœu large satisfait initialement, exprimé par le candidat, et qui est le plus près géographiquement pour la zone considérée.
Le traitement consiste à proposer des affectations précises dans la zone géographique considérée: il croise les vœux indicatifs avec une table de coordonnées de communes, déterminant de manière dynamique les distances entre agglomérations.

Exemple :
Matthieu a formulé les vœux suivants :
1 - commune X (située dans le département D2)
2 - commune Y (située dans le département D2)
3 - commune A (située dans le département D1) : Sera le vœu indicatif de référence pour le vœu large département D 1
4 - commune B (située dans le département D1)
5 - commune C (située dans le département D1)
6 - département D1

L'algorithme propose d'affecter l'agent sur son vœu large de rang 6 (département D1), sur un poste implanté dans la commune B.
Les vœux 1 et 2 ne correspondent pas à ce département, mais le vœu de rang 3 porte sur une commune du département. C'est le premier vœu le plus précis envisageable.
Pour la zone "département D1", il s'agit du vœu indicatif du candidat : on tentera de l'affecter dans le département, sur le poste le plus proche possible de la commune A.

À NOTER
  • S'il n'y a pas de vœu indicatif précédant un vœu large pour orienter la recherche d'affectation, la mutation est envisagée de manière indifférenciée dans la zone.
  • Le traitement exclut les affectations en zones de remplacement sauf si le candidat précise qu'il les accepte.
  • Les vœux précis étant traités prioritairement, si plusieurs possibilités d'affectation s'offrent au sein d'une zone géographique, il est conseillé d'exprimer au moins un vœu de type commune ou groupement ordonné de communes pour guider la recherche .
  • Le vœu indicatif minimal de référence est la commune : il n'y a pas de coordonnées géographiques plus précises ; tous les établissements ont la même adresse géographique au sein d'une commune.
publié le 26 février 2010 mis à jour le 18 mars 2019
http://www.ac-rouen.fr/personnels/personnels-enseignants/mouvement-intra-academique/examen-des-demandes-11097.kjsp?RH=MVT-INTRA-P